Nous prions les uns pour les autres

Cette rubrique mensuelle de ‘Marie, Médiatrice et Reine’, dont le but est le soutien mutuel dans la prière, vise à se sentir unis en tant que membres de ‘Marie, Médiatrice et Reine’. Au début de chaque mois, après l’apparition de la revue, cette page est renouvelée.


MOÏSE EN PRIERE POUR LES ISRAELITES (Ex. 17 : 8-17)

Tout au long de leur marche dans le désert au sortir d’Egypte, les Israelites se butèrent contre de fameux obstacles. C’est notamment la menace des Amalécites, tribu de nomades qui a attaqué le peuple choisi immédiatement après la sortie d’Egypte. Soutenu par Dieu, les Israelites grâce à la prière de Moïse et à la bravoure de Josué et ses hommes en uniformes, sortirent victorieux.

Quand les Amalécites vinrent attaquer les Israelites à Rephidim, Moïse dit à Josué : « Choisis-toi des hommes et, demain, sort combattre Amaleq. Moi, je me tiendrai sur le sommet de la colline, le bâton de Dieu à la main » (Ex 17, 9). Sans tarder, Josué passa à l’action, tandis que Moïse, Aaron et Hur montèrent au sommet de la colline pour la prière d’intercession. « Or, tant que Moïse tenait ses bras levés, Israël était le plus fort. Quand il les laissait retomber, Amaleq avait l’avantage. Comme les bras de Moïse étaient engourdis, ils prirent une pierre et la disposèrent sous lui. Il s’assit dessus tandis qu’Aaron et Hur lui soutenaient les bras, l’un d’un côté, l’autre de l’autre. Ainsi les bras de Moïse ne fléchirent plus jusqu’au coucher du soleil» (Ex 17,11-13).

Que représente pour moi cette attitude de Moïse ? Confiance et soumission à Dieu ? Volonté et courage ? Acceptation de se faire aider ? Ne pas baisser les bras ?

Moïse prie intensément le Seigneur. Il sait que la victoire ne peut être acquise sans l’aide de Dieu. Il intercède pour les combattants, le combat de la vallée dépend de sa prière sur la montagne. Moïse ne monte pas seul sur la colline, il emmène Aaron, son frère de la tribu de Lévi et Hur de la tribu de Juda, qui vont participer à sa prière par leurs mains soutenant ses bras. L’homme sauvé des eaux sait qu’il a besoin d’être aidé, il l’accepte humblement. A quel moment dans ma vie me suis-je laisser aider par d’autres personnes ? Ai-je déjà fais l’expérience de faire partie de ceux ou celles qui ont soutenu quelqu’un(e) en difficulté ? Je fais mémoire de toutes ces personnes sur mon itinéraire.

La prière ne nous dispense pas de l’action, pendant que Moïse se tient sur la montagne les bras levés, Josué dans la plaine mène le combat. Dieu n’apporte pas des solutions toutes faites à nos problèmes. Il participe volontiers à notre action et nous inspire pour que nous puissions trouver les bonnes solutions. Mais ce travail est parfois contraignant, il demande l’oubli de soi et une constance dans la prière.

Marie, notre mère céleste, prie continuellement pour nous. Sans baisser les bras, elle intercède pour nous ses enfants auprès de son Fils, Jésus Christ. Laissons-nous envahir par son exemple en priant sans cesse les uns pour les autres.

Prions les uns pour les autres.

Père Ghislain Kasereka, s.m.m.